Alpinisme : Les Rouies

Une belle aventure entre copains, un super moment de découverte et de partage

Dans le cadre du programme Villages d’Alpinisme porté par l’Agence de Développement des Hautes-Alpes_dans lequel je réalise des reportages photos afin de valoriser la pratique de la haute montagne_ j’ai été convié à participer à l’ascension du sommet des Rouies 3589 m.

Au départ du parking du Gioberney, les Rouies c’est 2000 m de D+. Côté peu difficile, l’ascension ne demande pas de réelles compétences techniques en alpinisme mais une bonne condition physique.

L’ascension s’effectuera en 2 étapes.

La veille nous rejoignons le refuge du Pigeonnier située à 2423 m d’altitude. Le temps là-haut y est brumeux, les nuages enveloppent les montagnes et laissent très peu entrevoir les sommets alentours. Dommage. Quelques bouquetins au dessus du refuge y pâturent comme des fantômes. 

Notre guide, Jonathan nous rejoindra dans la soirée au cours du repas. Nous échangeons avec lui sur les conditions. Il nous rassure, le glacier est bon, le temps sera beau.

Après une courte nuit, nous partons du refuge à 4h30 du matin. Un sentier, puis une sente à travers les  éboulis permettent d’arriver au pied du couloir de neige. Nous chaussons les crampons et attaquons le couloir droit dans le pentu. Les premières lueurs du jour commencent à apparaitre et avec la prise d’altitude le paysage s’ouvre sur les sommets alentours. Il fera beau aujourd’hui. Un passage en vires rocheuses permet de passer du haut du couloir sur le glacier. La faim et la fatigue me prennent. Je suis le guide qui m’encourage et me motive gentiment. La remontée du glacier est assez raide et me casse le moral. Arrivé sur le replat de la calotte glaciaire à 3300 m d’altitude env. nous prenons enfin une pause salvatrice pour se ressourcer et se couvrir du vent et du froid. 

Le sommet en vue nous marchons bien encordé sur l’immensité du glacier. Un dernier ressaut mixte neige et rocher permet d’atteindre le sommet.  A 3589 m, s’offre à nous un magnifique panorama 360° sur les Ecrins et bien au-delà. Spectaculaire !  Défilent devant nous : Le Sirac, L’Olan, Les Bans, la face sud-ouest de la Barre des Ecrins, le Vercors, le Dévoluy, le Mont-Blanc, Le Mont Viso….

Il faut penser à redescendre. De retour au Pigeonnier, une bonne bière et un bon repas me redonne les forces physiques et mentales pour repartir et regagner la voiture.

Une belle aventure entre copains, un super moment de découverte et de partage.

 

Portfolio :

+ infos :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

| reportages | tirages d'art | social medias | expositions |

Pour toutes demandes et renseignements, contactez-moi :

Contactez-moi

Landscapes

Lumières | Paysages

Sports & Actions

Outdoor | Snow | Water | Air

Architecture

Chalets de luxe | Patrimoine